Mexico DF

Grandeur, pollution et insécurité: en gros, c’est à quoi en pense quand on évoque la capitale mexicaine… Et c’est aussi à cela que je pensais avant d’y avoir été. Mais maintenant – après y avoir été une bonne vingtaine de fois- j’en ai une vision différente qu’avant, et différente d’une simple vision touristique. Selon moi pour bien « comprendre » la ville, il faut plus que la visiter quelques jours, car elle est tellement immense que juste en faire le tour et voir les monuments/sites importants prennent tout notre temps, et donc, on risque de ne pas se rendre compte de l’ambiance et des modes de vies par exemple. Voilà j’ai donc envie de faire un petit article sur mes impressions sur la ville de Mexico (j’aime cette ville!)

ciudad-de-mexico

Pour commencer, oubliez l’appellation « ville de Mexico », les mexicains l’appellent plutôt « DF » ( = Distrito Federal), pour discerner le pays de la ville. Et les habitants du DF, ce sont les « Chilangos ».

Je disais donc que ma vision de cette ville avait changée, oui, mais pour ce qui est de la grandeur, je n’ai pas changé d’opinion. C’est de loin la plus grande ville que j’ai jamais vu. C’est surtout en la survolant en avion qu’on s’en rend compte et c’est assez impressionnant. C’est une vraie mer de maisons, et ça ne s’arrête pas ! De fait, elle comprend plus de 19 million d’habitants et représente la 3ème ville la plus peuplée du monde.

3179149748_8e73836cac_b1

Et qui dit grand et peuplé, dit … Trafic, embouteillage et pollution. Alors déjà que les mexicains ne sont pas très doués pour conduire, je ne vous dit pas le résultat. En somme, il vaut mieux utiliser le métro, le bus ou le taxi pour se déplacer et ne pas tenter de louer une voiture car c’est vraiment pas la bonne affaire. (bien que le bus c’est pas top non plus). Moi personnellement la pollution ne m’a pas choquée, mais il y a quand même des mexicains qui se baladent avec un tissu sur la bouche et le nez (genre comme les chirurgiens) pour -je pense- se protéger de la pollution.

A part ça, Mexico est une ville très variée; il y a tout, et de tout, pour tout les goûts. Le niveau de vie des habitants de Mexico est fort différent selon l’endroit ou on se trouve dans la capitale. Dans le centre historique et dans quelques quartiers connus, ce sont de beaux et anciens bâtiments; dans d’autres quartiers, c’est d’une grande pauvreté; et dans le quartier des affaires, c’est ultra moderne.

Culturellement parlant, la ville de Mexico à de quoi faire parler d’elle. Le musée de Frida Kalho, les pyramides de Teotihuacan, le parc de Chapultepec, le centre historique et le Zocalo (place centrale), le palais des Beaux Arts, la tour LatinoAmerica, Coyoacan, la Zona Rosa, le Paseo de la Reforma, Xochimilco (bateaux de couleurs, attention à ne pas se faire arnaquer pour le prix), le musée Soumaya (là j’ai jamais été mais je sais que c’est fort connu) … Ah et le musée de l’anthropologie aussi ! (Super bien fait mais très très très grand -je pèse mes mots- donc pas moyen de s’en sortir sans bâcler la fin du musée sinon on en a pour quelques jours à camper sur place pour en finir!). Et il y a encore beaucoup d’autres choses à visiter, ceux-ci ne sont que quelques exemples.

Pour ce qui est de son passé, cette capitale a beaucoup d’histoire. Auparavant elle s’appelait Tenochtitlan et a été construite par les Aztèques environs 1325 ans après JC, sur un lac … C’était donc une ville flottante. Ensuite les espagnols sont passés par là, ont tout reconstruit. Et actuellement on peut encore voir les ruines des temples Aztèques à coté de la cathédrale, dans le centre historique. Evidemment, je ne suis pas entrée dans les détails, mais selon moi, le très grand nationalisme des mexicains vient du fait que leur pays a un grand passé. Oui, les mexicains aiment beaucoup (trop) leur pays.

Le centre historique, c’est toute une affaire. La rue principale est remplie de magasins modernes, et devant les magasins, il y a des petits vendeurs indépendants, qui vendent un peu de tout. On peut trouver des sculpteurs d’aluminium, des « statues-humaines », une femme sans main qui tricote (oui oui), des vendeurs de bonbons/cigarettes, … Il y a aussi les serveurs de restaurants qui insistent bien lourdement pour qu’on aille manger chez eux (ne pas y aller, en général c’est pourri quand il y a des serveurs qui recrutent dans la rue), des mendiants, des révoltés qui se révoltent (soit contre la religion, soit contre le gouvernement), des mexicains, et des touristes !

Le métro et les taxi du Df, il faut quand même que j’en parle. Pour ce qui est du métro, il faut vraiment être résistant physiquement pour survivre car il fait hyper hyper chaud. En plus de la chaleur, il y a la foule de gens qui se bouscule pour rentrer dans le métro et tenter désespérément d’avoir une place assise afin d’avoir plus de probabilité de survivre au trajet. Et en plus de la chaleur et de la foule, il y a les vendeurs qui entrent et sortent sans cesse des wagons.

1069285_10201508062684548_933981065_n

En général, les vendeurs, ça met de l’ambiance, c’est encore assez sympathique. Mais les vendeurs dans le métro… non par pitié! Surtout les vendeurs de CD qui se promènent avec un sac à dos-baffle et qui mettent leur musique super fort et qui ensuite gueulent avec une voix insupportable pour vendre leurs produits en répétant environs 150 fois les mêmes mots: « MUSIQUE!!!! 10 PESOS, MUSIQUE, 10 PESOS !! ». Mais il y a aussi ceux qui vendent des trucs utiles genre des écouteurs à 1 euros, des portes cartes à 50 cents, des tables de multiplication et des tableaux de Mendeleïev, etc!

Il y a aussi des femmes avec leurs bébés, à pieds nus, qui donnent juste des petits papiers aux gens pour qu’ils lisent l’histoire de leur pauvre vie et espèrent ainsi récolter quelques pesos. La fois la plus perturbante, c’était quand un homme a débarqué torse nu, a ouvert un sac rempli de morceaux de verre, l’a ouvert par terre et s’est couché dessus.

1012343_10201372949306798_1708051852_n

Quant aux taxis, il faut bien être attentif au chemin qu’ils prennent. Vu que le coût dépend du nombre de km selon la petite machine qui calcule ça, ils aiment beaucoup les détours. Le mieux c’est  de leur indiquer le chemin à prendre!

Un truc qui me plait vraiment de cette ville, c’est le climat. Il ne fait jamais ni trop chaud ni trop froid. Le soir il suffit de mettre un petit pull ou une petite veste et le tour est joué. Il ne faut donc pas espérer pouvoir se promener en petit short la journée, car il ne fait quand même pas assez chaud (sauf en été). Puis en plus, il vaut mieux ne jamais porter de petits shorts là-bas parce que les mexicains, même si il fait 35 degré, ils sont toujours en pantalon et parfois même en col roulé ! (Jamais je ne comprendrai ce phénomène)

A Mexico, c’est aussi là que ce déroule le fameux Vive Latino, festival de musique dont les mexicains raffolent. C’est THE événement de l’année. Ça dure 3 jours, ce sont des groupes mexicains assez connus dans le pays, et apparemment c’est très chouette.

Je termine avec quelques expressions mexicaines qu’il faut absolument connaitre pour être au top au Mexique:

Wey : mot qui se place un peu partout, avant ou après une phrase, qui ne signifie pas grand chose mais je dirais que ça équivaut à « mec » : « eh mec, on va au ciné? »

Que pedo: Equivalent de WTF

Holis: Dérivé de « hola », c’est la grande tendance, mais il faut y mettre la bonne intonation. Dans le même style nous avons « bonis » (dérivé de « bonito »), ou « porfis » (dérivé de « porfavor).

No manches:  « pfffff », « rhooo », quelque chose du genre.

No mam*s: je remplace le « e » par une étoile parce que apparemment c’est fort malpoli, mais c’est la même chose que « no manches », mais en plus fort.

Que onda: littéralement « quelle onde », mais ça veut dire « quoi de neuf ».

Con toda la actitud: « avec toute l’attitude », avoir le style, être branché.

musicien-mexicain-20078669

Retour à l’accueil du blog —> Ici

Publicités

2 réactions sur “Mexico DF

  1. Pingback: Rien n’emprisonne l’innocence / Florence Cassez & Eric Dussart |

  2. Pingback: Taxco |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s