Azar et la Medina de Fès

Il n’y a pas longtemps (2 ans ?), je suis partie au Maroc avec les guidos pendant une quinzaine de jours et avec une quinzaine de personnes. Non, nous n’y avons pas été en mode Club Med, mais plutôt en mode sac-à-dos. En fait, le but principal de notre voyage était d’aider/animer les habitants d’un petit village nommé Azar. J’en garde un très bon souvenir même si par moment je ne rêvais que d’une chose; une bonne douche! En tout cas, c’était une super expérience. Si vous voulez savoir un peu à quoi ça ressemble un voyage non-touristique au Maroc, continuez à lire 🙂

539166_4501574259273_417365070_n

Tout d’abord, le décor. Wow! C’est vraiment différent de chez nous, et différent aussi des grandes villes marocaines. En gros, dans le village ou nous étions, il n’y avait rien, a part des maisons, de la terre, des ânes et une rivière. Il fait très chaud et très sec. Quand il y a du vent, c’est quasi impossible de mettre le nez dehors car il y a des « torrents » de sable. Pour se protéger de la chaleur, les maisons sont construites avec des murs très épais. Et dans les maisons, c’est la décoration minimale. Pour aller chercher à manger, les hommes du villages partaient en voiture dans un village voisin (mais quand même loin).

La vie des habitants, c’est comment ? C’est dur! Je pense qu’ils sont habitués, mais pour nous, européens, c’est dur de s’adapter. Les femmes font du tissage chez elle, les hommes (et femmes) vont au champs sous le soleil avec des ânes pour porter leur récoltes. Nous avons eu l’occasion de tester ces deux travaux, et … quel courage ils ont de faire cela tous les jours ! Les enfants, ils aident dans les champs, ils jouent entre eux avec ce qu’ils ont. Je pense les avoir vu regarder la télé donc ils ont quand même un minimum de technologies.

421288_4631595468988_1175210413_n

Ce que nous faisions? Tous les jours, on préparait des jeux à faire avec les enfants, sur des thèmes différents. C’était parfois compliqué de se faire comprendre car nous ne parlions pas la même langue, mais finalement, ce sont les jeux les plus simples qu’ils aimaient le plus. On voyait clairement qu’ils étaient super content que nous soyons la! Du coup, ça fait plaisir. Mais malheureusement (heureusement?) à cause de la chaleur, pas moyen de les animer en début d’après-midi. On les animait donc le matin et le soir, et pendant l’après midi, c’était sieste/préparation des activités/activités entre nous. Parfois, nous étions invités chez des habitants du village, et là, ils nous faisaient des espèces de danses et des chants pour nous accueillir, par politesse, on les suivait et c’était assez drôle 😀 (Attention; en règle générale les marocains que nous avons rencontrés étaient très gentils, mais il faut quand même parfois se méfier de leurs intentions qui peuvent être mauvaises). Et sinon… On a pu voir toutes les étapes de la préparation d’une viande de mouton (si mes souvenirs sont bons) en commençant par l’animal bien vivant et terrorisé, jusqu’au bout de viande dans notre assiette (enfin celle des autres plutôt! beurk beurk), en passant par l’égorgement, le vidage des intestins, etc … Nous avons eu également droit a des tatouages de henné gratuits, trop cool 🙂

Ce qu’on a fait d’autre? Entre nous, nous avons fait un hike (= marcher 3-4 jours de suite et dormir chez l’habitant). Ce n’était pas de tout repos, c’est le moins que je puisse dire. Nous avons aussi eu une géniale surprise: une piscine au milieu du désert! Nothing’s better ! Et nous avons aussi visité la ville de Fes (ok la on a un peu fait les touristes, et encore). J’en parlerai plus bas dans l’article.

223958_4501559658908_256335299_n

Qu’est-ce qu’on mangeait ? On avait droit à des plats marocains (bien sur) souvent a base de viande, de légumes, de couscous, des espèces de crêpes, … Des fruits aussi. Et le fameux thé au miel (pas moyen d’aller chez quelqu’un sans se faire recevoir avec du thé au miel). Personnellement je ne suis pas du tout fan de la cuisine marocaine, mais bon, il fallait bien s’adapter. (Encore heureux, je n’étais pas encore végétarienne à ce moment).

Le dodo? Sur des grands tapis à la belle étoile, ou à l’intérieur dans une grande salle d’une maison.

L‘hygiène? Pour nous laver, nous allions dans un hammam. Alors, ne pensez pas aux hammams super modernes des soins de beautés, non là c’était un petit bâtiment en pierre, divisé en 2 pièces: une pour se changer, une pour se laver à l’aide d’un robinet. En guise de toilette, il y avait également un petit bâtiment, avec un trou a l’intérieur, enfin je suppose que vous comprenez. Vu que les papiers se jetaient dans des grandes poubelles, nous avions droit à des odeurs pas super fresh.

Comment s’habiller? Pas de petits shorts, pas de petits tops, enfin, couvert quoi. Pas toujours évident avec la chaleur qu’il fait, mais d’expérience personnelle, je comprend pourquoi c’est si important. Mis a part le respect de leur religion et de leurs coutumes (les femmes la bas mettent des longues robes), il ne faut pas oublier qu’ils n’ont -je suppose- pas beaucoup l’occasion de voir des jeunes filles débarquer en mode européen, donc mieux vaut rester couvert même si c’est moins agréable.

Je termine avec la ville de Fes que nous avons pu visiter en 2 jours.

Sur le moment, je pensais que ce n’était pas une ville touristique, et que si nous y allions, c’était parce que c’était une grande ville pas très loin d’ou on était. Mais après des recherches sur internet, je me rend compte que Fes est en fait une ville de plus en plus touristique! (1 million de visiteurs par an)Elle est divisée en 3 parties; le très vieux Fes, le vieux Fes, le jeune Fes. La partie que nous avons vu s’appelle la Medina.

Cette ville est la capitale culturelle du Maroc et a une grande activité économique grâce a son artisanat (menuiserie avec sculpture et peinture sur bois, le fer forgé, le cuivre ciselé, l’orfèvrerie, la céramique, le tissage des soieries et la broderie). On peut également y voir beaucoup de souks, la place Boujeloud, les portes Bab Bou Jeloud, les tanneries (beurk), … et bien d’autres choses comme l’université Quaraouiyine, qu’en seulement 2 jours nous n’avons pas eu le temps de voir.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

262981_4501582659483_1355198961_n

Portes Bab Bou Jeloud

phoca_thumb_l_413846

Fès

phoca_thumb_l_2572_1124317146697_1190174183_30404895_7984212_n

Place Boujeloud

551760_4501573979266_1414948899_n

Dodo dans un hotel

Pour retourner à l’accueil du blog —>  Ici

(Photos des tanneries : http://www.rendala.com/maroc/maroc-les-tanneries-de-fes/)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s