Rien n’emprisonne l’innocence / Florence Cassez & Eric Dussart

Le 8 décembre 2005, c’est le jour où Florence Cassez se fait arrêter par la police mexicaine.
Le 23 janvier 2013, la Cour suprême lui rend sa liberté.

Elle a passé 7 ans à attendre dans une prison mexicaine, pour un crime qu’elle n’avait pas commis. 7 ans de sa vie se sont envolées, et pour cause, elle se trouvait au mauvais moment, au mauvais endroit.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Dans son livre-témoignage, elle nous raconte toute son histoire en détails, sa lutte contre un pays tout entier.

L’affaire Florence Cassez a fait un gros remue-ménage en France et au Mexique, surtout lors de sa libération en  2013. Moi, à ce moment, j’étais justement au Mexique, et je n’en avais jamais entendu parler! Je me demande vraiment comment c’est possible. Ou bien je suis vraiment aveugle, ou bien ils n’en ont pas beaucoup parlé au Mexique. Bref, maintenant je suis au courant.

« Le plus émouvant, peut-être, c’étaient les dessins d’enfants. J’en recevais de la France entière. Ils dessinaient la prison, souvent, et écrivaient: « Florence, je t’aime. » Ils ne sauront jamais à quel point j’ai pleuré devant leurs dessins. »

Cette histoire me touche car de la façon dont elle le décrit dans son livre, c’est le genre de chose qui aurait pu arriver à n’importe qui. Et puis, ça me fait tout bizarre de reconnaître des rues qu’elle cite, l’hôtel où elle travaillait, etc …  Je pouvais totalement visualiser son histoire en fait.

Bon après, elle a une vision tout a fait différente de la mienne du Mexique. Et c’est normal. Elle doit pas très avoir envie d’y retourner dans ce pays.

Le petit + pour ma part, c’est le fait qu’elle explique en détail toutes les procédures judiciaires qu’elle et ses avocats ont fait. Au moins je sens que mes cours de droit me servent à quelque chose, sans ça je pense que j’aurai vraiment eu du mal à ne pas perdre le fil.

Le petit –, elle décrit le Mexique comme un pays mal organisé, un pays de merde. Mais il ne faut pas oublier que c’est juste sa vision des choses, et en lisant son livre, on peut facilement se faire une idée très noire du Mexique, mais il n’en est rien. Disons que elle nous parle vraiment du pire du pire de ce pays, il faut garder ça en tête.

 

Mon avis général; c’est un livre très intéressant si l’on veut vraiment comprendre son histoire dans les détails, mais il n’est pas très amusant. Elle raconte juste des événements l’un après les autres, et parfois il faut vraiment s’accrocher. Surtout que comme je disais, il y a souvent du vocabulaire juridique pas facile à comprendre. Intéressant aussi pour se forger une opinion sur sa culpabilité, ou non, car même si il est clair dans son livre qu’elle est innocente, pour ma part je ne pourrai jamais être sure à 100%. Je n’ai jamais perçu le Mexique comme à ce point machiavélique et donc il restera toujours au fond de moi une part de doute.

Mes articles sur le Mexique c’est ici, et . Et aussi ici en fait.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

4 réactions sur “Rien n’emprisonne l’innocence / Florence Cassez & Eric Dussart

  1. Tellement intrigante cette Florence Cassez, que je n’ai pas pu m’empêcher de cliquer et lire ton avis… Je crains toujours de lire ce genre de livre « témoignage », à cause de cette vision souvent tronquée d’une histoire dont on ne sait finalement rien, et dont on ne saura rien… En fait, je les fuis je crois !

    J'aime

    • Moi je ne les fuit pas, mais j’ai du mal à me faire mon avis. On voudrait bien la croire mais c’est pas parce qu’elle a écrit un livre, que tout ce qu’elle dit est forcément vrai. Mistère!

      J'aime

  2. J’étais également au Mexique à ce moment, et tout le monde m’en a parlé. Pour beaucoup de mexicain elle a été libéré par Calderon pour faire plaisir à Sarkosy.
    Ca me dérange un peu de dire qu’elle est innocente. Elle a été libéré suite à un jugement d’Amparo (c’est un tribunal qui ne juge que les atteintes aux droits de l’homme et libertés fondamentales). Il a été jugé qu’ au vu des vices de procédure elle devait être libéré. En réalité elle n’a pas été innocenté (ni déclaré coupable).
    Toujours selon ce que j’ai entendu ici, elle habitait avec un narco qui séquestrait des personnes dans sa cave. Il faudrait avoir tous les éléments en main mais à priori c’est quand même bizarre qu’elle ne se soit rendue compte de rien. Si mon mari séquestrait des gens dans ma cave je m’en rentrais compte quand même. Et qu’il lui ait caché sa double vie ca me parait gros quand on sait que les narcos ne se cachent pas vraiment ici.

    J'aime

    • En fait dans son livre elle dit que son mari (enfin son copain plutôt, ils n’étaient pas mariés), était innocent lui aussi. Mais elle ne développe pas beaucoup ce passage. Donc soit il était innocent, et elle aussi, et ils n’ont vraiment pas eu de chance et la justice mexicaine est vraiment pourrie, soit elle ment et son mari est bien un narco et elle aurait du s’en rendre compte.
      J’ai aussi du mal à la considérer innocente :/ Bien que si ça se trouve elle l’est! Qui sait!!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s