La corrida, cette barbarie …

Je sais, je me lance sur un terrain miné; la corrida.

Commençons par une présentation du phénomène. La corrida, en très bref, c’est un combat entre un taureau et un con, encouragé par d’autres cons, la plupart du temps dans des villes de cons (…). Non je rigooooole, c’est juste un extrait de la chronique de PE Barré à propos de la corrida sur Canal + (chronique entière) (bon, j’avoue que je suis assez d’accord avec sa description de la corrida). 

Pour être plus objective, la corrida, c’est une arène remplie de gens qui payent pour assister à un « combat » entre un taureau, et un matador (du verbe « matar » en espagnol ; tuer). Le matador  se sert de piques qu’il plante dans le taureau, et d’un grand drap rouge pour énerver celui-ci. Dans la quasi-totalité des cas, le taureau meurt.

« La corrida, ni un art, ni une culture, mais la torture d’une victime désignée » – Emile Zola.

Projet-de-loi-anti-corrida-bientot-a-l-ordre-du-jour

Source: Paris Match

Avant d’entrer dans l’arène, le taureau est affaibli physiquement par le trajet et on le torture. (plus d’infos ici)  Le combat est clairement déloyal, même si les aficionados ne sont pas prêts de le reconnaître.

La corrida est donc un sujet à controverse, qui crée énormément de débats. Mais elle n’est toujours pas interdite partout en France, ni en Espagne ou dans les autres pays qui l’accepte. C’est donc une activité légale.

J’ai essayé de comprendre pourquoi certaines personnes sont pour la corrida. J’ai relevé 2 arguments :

–          Art et beauté

Ils trouvent le spectacle « beau », artistique. Pour eux, c’est une forme d’art, comme la peinture et la musique par exemple. C’est très subjectif en somme. D’un côté je peux comprendre, c’est assez « majestueux » comme spectacle. Ce n’est toutefois selon moi pas une raison pour continuer à perpétuer une telle barbarie.

–          Tradition

C’est une tradition. Oui, c’est vrai, mais je ne pense pas que ce soit un argument valide pour préserver la corrida. Après tout, les combats de gladiateurs aussi étaient des traditions. Pourquoi les avoir arrêtés ? Ce n’est pas parce que la corrida est une tradition, qu’elle ne peut pas être abolie.

Pourquoi je suis contre ?

–          Souffrance 

Je suis contre, tout simplement parce que les taureaux souffrent. Le fait de piquer des espèces d’épées dans leur dos pendant une bonne heure avant qu’ils finissent par mourir lentement, engendre inévitablement de la souffrance. Sans parler que dans certains combats, des chevaux sont impliqués dans l’affaire, et souffrent également. Je pourrais mettre des images de chevaux dans une arène, en pleine corrida, avec les entrailles qui pendent sous le ventre, mais je suis sympa je ne vais pas le faire. (Par contre rien ne t’empèche d’aller sur google image et de taper « corrida » si tu veux mieux comprendre)

–          Souffrance pour le plaisir et non indispensable

En plus du fait que les taureaux (et chevaux) souffrent, ils souffrent pour le plaisir des humains. Juste pour le plaisir des yeux. Ce n’est donc pas indispensable. Alors, pourquoi faire souffrir des animaux, si on peut ne pas le faire ? Les amateurs de corridas ne pourraient-ils pas faire un effort et arrêter de cautionner cela ? Ce serait vraiment si difficile ? Apparemment oui …

–          Faux combat

Le combat n’est pas égal car comme je disais, le taureau est torturé et affaibli avant d’entrer en arène, et le matador a des piques pour tuer le taureau. Un combat égal serait pour moi : le taureau dans ses meilleures conditions, et le matador à main nue. Là, on pourrait peut-être parler d’un combat. En attendant, je considère la corrida plutôt comme une mise à mort inhumaine, barbare et indécente.

Au final, la passion/tradition ne vaut pas une mise à mort, il faut relativiser, savoir arrêter ce qui est inhumain. Une passion ne doit pas entraver la vie d’un être vivant.

Je pense que si du jour au lendemain, quelqu’un me disait « ta passion fait souffrir tel animal ou tel personne, tu tues quelqu’un en l’exerçant», j’abandonnerais ma passion ! La question ne se pose même pas ! Alors quoi ? Les aficionados n’ont-ils donc pas de cœur ? Je n’arrive pas à comprendre.

La corrida … et moi

Je ne vais pas encore aux manifestations qui tentent d’empêcher les corridas, mais je n’irai jamais voir une corrida et dès que j’ai l’occasion de m’exprimer sur le sujet, je revendique clairement ma prise de position. Et je signe des pétitions…  Mais bon, je me doute que ce n’est pas cela qui va faire bouger les choses, c’est pourquoi  je compte faire des manifs plus tard, même si ça me fait un peu peur pour être honnête. Et puis, il faut dire que les trajets sont souvent longs et coûteux (Belgique – Sud de la France). Mais je sais que ce n’est pas une excuse.

Comment agir ?

Il ne faut pas aller aux corridas, et participer à des manifestations (il y en a d’ailleurs une le 28 mai à Alès, si tu habites tout près …). Car le gouvernement français n’a pas l’air de vouloir que les choses changent, …  (raisons économiques je suppose). En parler autour de soi, peut aussi être utile (pour les gens qui ne savent pas bien ce que c’est).

N’hésites pas à te renseigner plus sur le site du CRAC, ou sur la page Facebook « anti corrida ».

Si tu es pour la corrida, n’hésites pas à me donner tes arguments (autres que ceux déjà cité ici, qui ne sont pour moi absolument pas recevables).

 

Publicités

8 réflexions sur “La corrida, cette barbarie …

  1. J’aime beaucoup ton article, et je partage ton avis. J’habite d’ailleurs à Montpellier, et j’aimerai prévoir d’aller à Alès en mai. J’avais déjà fais quelques actions, mais je t’avoue que je crains un peu d’y aller : les activistes sont recensés. Une amie sur fb a sa photo dans les fichiers de la police. Et comme je compte rentrer dans la police… il me faut éviter d’avoir un quelconque fichier. C’est pour cela que j’hésite encore, vu qu’aux dernières manifestations ils ont joué à pacman avec la police dans le village et ils se sont pris des gaz lacrimo’ dans la figure.
    En tout cas tu as raison sur un point : continuer d’en parler ! Donc merci pour cet article. 🙂

    J'aime

    • Oui, je comprend, mais c’est assez frustrant de se rendre compte que la seule chose qui puisse faire bouger les choses, c’est les manifs, et de ne pas oser y aller … Moi je ne compte pas entrer ds la police donc je n’ai pas d’excuses, il va falloir que je me bouge un peu plus, mais je te comprends tout à fait, je n’irais pas non plus à ta place (enfin j’hésiterais fortement du moins) Bisous

      J'aime

  2. Coucou!!
    Je suis de famille Espagnole, donc il était évident que je réponde à ton article! Bon que les choses soient claires, je ne suis ni vraiment pour, ni vraiment contre. En effet comme tu le dis, ce sont des traditions et je t’avoue que c’est assez violent comme tradition… MAIS il faut se rendre à l’évidence, dans tous les cas ces taureaux sont là pour mourir, que ce soit à l’abattoir (on en passe sur les reportages horribles des méthodes d’abattage) ou dans une corrida. Pour pousser le truc jusqu’au bout, les espagnoles te diront que c’est « un honneur pour le taureau d’être tué ici plutôt qu’à l’abattoir » mais cela suppose que les espagnoles parlent le langage du taureau bien-sur 😉

    A l’heure actuelle, je trouve qu’il y a bien plus grave et urgent comme cause à soutenir: la liberté et le respect de la femme sur la moitié du globe. On en parle trop peu des femmes qui se font exciser (140 millions de femmes et fillettes selon les Nations unies) ( http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/07/23/l-excision-reste-une-pratique-generalisee-dans-une-quinzaine-de-pays-d-afrique_3451442_3244.html) , violer, battre à longueur de temps comme des bêtes!

    Bref je m’emporte toute seule désolée, l’idée de mon commentaire est que oui il faut arrêter les violences, mais comment arriver à protéger des animaux quand on est même pas capable de protéger des humains..

    Sur ce bisous 🙂

    J'aime

    • Coucou! 🙂 Tout d’abord, merci pour ton avis, franchement ça m’intéresse bcp.
      Ensuite, tu n’as pas tord pour ce qui est du fait qu’au final ils vont de toute manière mourir, mais il me parait évident que la souffrance est moindre dans un abattoir (tué par balle), plutôt qu’en arène, pendant une bonne heure, par petit coups petit à petit, sous les hurlements des gens … Enfin, il faudrait demander à un taureau ce qu’il préfère, mais bon c’est pas encore très faisable… Au moins, dans les abattoirs, la tuerie sert à qq chose —> à nourrir. Alors que dans les corrida, le but, c’est le divertissement des humains, c’est ça qui est assez choquant je trouve.

      Et pour les femmes excisées, tu as surement raison, on n’en parle pas assez, puisque je n’étais même pas au courant (d’ailleurs merci de m’avoir fait découvrir ce fléaut!!! ). Mais ce sont 2 causes totalement distinctes, et pour moi, animaux ou humains ont la même valeur à mes yeux, donc je ne pense pas qu’il y ait une cause plus « importante » que l’autre. C’est très subjectif tout ça. Certains sont plus sensibles au malheur animal (comme moi) , d’autres au malheur des humains (comme toi) et tant mieux car ainsi il y a de l’équilibre. On se « réparti » les taches si je puis dire.

      Et d’un côté je peux comprendre que tu trouves que cette cause est plus importante que les animaux car nous sommes humains et logiquement on devrait d’abord penser à s’occuper des problèmes de notre « race » mais bon pour moi, il n’y a rien de plus grave que la mort forcée (que ce soit pour les animaux ou les humains). même si bien sur, j’aimerais que les maltraitances sur les humains s’arrêtent aussi. Bref, trop de misère partout, c’est déprimant !

      J'aime

    • J’ai été lire ton article, évidemment je te rejoins sur les « causes » que tu cites pour apprécier la corrida ! Mais même ainsi, les gens devraient se rendre compte qu’il y a un truc qui cloche…

      J'aime

      • Oui, ça parait dingue de pas arriver à prendre assez de recul pour voir un truc juste évident : les taureaux souffrent, on leur fait du mal… pour rien !

        En ce moment je lis Alice Miller qui parle des racines de la violence à partir de l’enfance qu’on reçoit (j’en ferai d’ailleurs un billet prochainement)… c’est très intéressant.
        Niveau psychologie l’expérience de Milgram est à connaître absolument pour comprendre un peu comment ça marche. Philip Zimbardo explique tout ça en vidéo là si ça t’intéresse : http://peuventilssouffrir.wordpress.com/2013/11/26/la-psychologie-du-mal/

        J'aime

  3. Pingback: Des projets |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s